Les Mouches de Sant Narcís

l n’y a pas de doute que la légende plus caractéristique de Girona est la de les mouches de Sant Narcís. Tandis que en d’autres villes font apparaître en ses légendes dragons, aigles ou lions, les 'gironins' s'ont dédier a glorifier un petit insecte domestique, un peu fâcheux mais cordialement familier : la mouche!

e miracle des mouches avait succès, on dit, le septembre de 1286, quand l’armé du roi de France, Philip l’Ardit, envahit Girona avec le motif de ses disputes avec le roi Pere d’Aragó. Si bien que la ville va capituler sans lutte, les français, quand ils avaient entré dans la ville, ils sont comporté de forme irrespectueuse : ils ont volé, ils ont insulté et ils ont opprimé les 'gironins' ; ils ont assaillit églises et ils s'ont se moqué des objets de culte et, finalement, ils ont profané le corps incorrupt de Sant Narcís, que était gardé dans la 'Col·legiata de Sant Feliu', et ils lui ont blessé un bras. Ça était assez : de dans les corps du saint il commençant à sortir unes mouches géants qu’elles se mettaient à piquer furieusement aux soldats français et ses chevaux. Tout suite, après les piqûres, les ennemis devenaient morts. Ce supposé fait, occasionnait une multitude d’écrits, sermons et légendes et il va origine aussi la typique et topique iconographie 'gironina' quil fait la union indissolublement de la image des mouches à la ville.
lus tard, quand le 1633 les français, aux ordres du général Plessis – Bellière et le 'mariscal' d’Hocquincourt, ont envahit Girona, autre fois les mouches sortaient du corps du 'Sant Patró' de la ville, mais cette fois elles ont piqué seulement les chevaux des 'assetjadors', et ont causé la mort à plus de dos mil d’eux. L’année suivant, le 1684, tandis que les français (oui, les français!) aux ordres du 'mariscal Bellefond' ils ont retourné a ça manie d’envahir Girona, les patriotes insectes ont piqué tant les soldats comme les chevaux, en causent une grande mortalité.


Llegendes i Misteris de Girona
Carles Vivó
Quaderns de la Revista de Girona, 24
Diputació de Girona Novembre 1989

Note Légale         Politique de Réservation         Plan du Site